Se connecter

Fc Villepinte

FootNew's du 19/11/18

Pour toute l'association

FootNew's du 19/11/18

 

Après une longue saga, Antoine Griezmann a finalement dit non au FC Barcelone pour rester à l’Atlético Madrid l'été dernier. Il explique ce choix. 

C'était une très longue saga qui avait tenu en émoi les supporters de l'Atlético et aussi, ceux du FC Barcelone. #LaDecision, la fameuse. Et la décision de Griezmann était finalement de rester à l'Atlético Madrid malgré la convoitise affichée du FC Barcelone.

Le Barça, un club d'une plus grande envergure, que Griezmann a pourtant refoulé pour rester chez les Colchoneros. Au micro du Canal Football Club ce dimanche, le champion du monde avec les Bleus en Russie l'été dernier donne ses raisons. 

"Difficile de refuser le Barça ? Très difficile. T’as le Barça qui te veut, qui t’appelle, qui fait passer des messages, que ce soit les joueurs ou avec ma famille. Après il y a le club ou t’es bien, t’es un joueur important qui construit un projet autour de toi. Ils font les efforts pour que je reste. Ce qui a fait pencher la balance ? De voir mes coéquipiers et surtout le coach après un match ou j’étais sifflé, il est venu à la maison par surprise pour me calmer et parler avec moi et montrer que j’avais sa confiance", raconte Griezmann.

"Inconsciemment, le fait d’être le lieutenant de Messi ça a peut-être joué. Mais mes coéquipiers et les gens du club ont tout fait, sont venus me parler, ont augmenté mon salaire. Ils ont tout fait pour montrer que c’était ma maison et qu’il ne fallait pas que je parte. C’était vraiment des moments compliqués, surtout pour ma femme où je la réveillais à 3h du matin pour en parler", explique encore l'ancien joueur de la Real Sociedad.

 

 

Beppe Marotta, l'ancien directeur général de la Juventus, a rallié la Chine pour finaliser son deal avec le club rival de l'Inter. 

Beppe Marotta ne sera pas resté très longtemps inactif suite à son départ de la Juventus. Licencié à la fin du mois de septembre dernier, le célèbre dirigeant s'apprête à rebondir dans un autre grand club italien. Comme annoncé il y a quelques jours, il va être engagé par l'Inter de Milan.

Marotta a rallié la Chine en cette fin de semaine pour rencontrer les décideurs de Suning, dont les propriétaires sont les mêmes que ceux du club lombard. Les derniers détails de leur collaboration devraient être réglés rapidement et le dirigeant italien de 61 ans paraphera alors un contrat de trois ans.

Marotta, dont le nom a aussi brièvement circulé du côté du PSG dernièrement, a occupé les fonctions de directeur général de la Vieille Dame pendant huit ans (de 2010 à 2018). À son actif, de nombreuses acquisitions à moindre frais, ou avec des plus-values colossales à la revente comme celles de Pirlo, de Barzagli, de Pogba, de Vidal ou de Tevez. À noter que le rôle en question à l'Inter est occupé depuis un an par un certain Alessandro Antonello. La mission de Marotta est de participer au redressement du club et faire en sorte que les Intéristes dépoussièrent leur musée après sept ans sans le moindre trophée conquis. 

 

 

L'ancien milieu de Manchester United, Juan Sebastian Veron, se dit favorable au maintien de José Mourinho à la tête des Diables Rouges. 

José Mourinho ne fait pas l'unanimité à Manchester United. Et ce depuis le jour de sa nomination. Malgré deux titres acquis dès la première saison, le coach portugais a beaucoup de contempteurs et chaque mauvaise série de résultats lui vaut une multitude de critiques de toutes parts, voire d'appels à la démission.

Le Portugais peut quand même compter sur quelques soutiens –autrement, il aurait déjà été mis à la porte-. Des personnes qui croient en sa réussite au sein du club mais aussi en dehors, à l'instar de Juan Sebastian Veron. Ce dernier a invité le board en place à faire preuve de patience avec le technicien lusitanien : "Mourinho fait de son mieux. C'est peut-être l'homme de la situation mais il faudra du temps pour prendre la suite d'une figure aussi tutélaire que Sir Alex Ferguson".

Veron, qui a passé deux ans à Old Trafford, a continué à suivre avec grand intérêt le parcours de MU. Il estime que le club a "beaucoup souffert du départ de Ferguson". "Depuis, ils n'ont pas trouvé leur voie. City a trouvé une idée en terme de football, mais United n'a pas réussi à le faire. Mais c'est un grand club et j'espère qu'United va relever la tête dans le futur", a-t-il ajouté. Enfin, et s'il espère voir Mourinho continuer à son poste, il reconnait que ce dernier n'est pas à la hauteur du légendaire coach écossais : "c'est un grand entraineur, mais je pense que Manchester n'a pas trouvé le bon manager pour succéder à Alex Ferguson". 

 

 

En faisant match nul sur le terrain de la Guinée, la Cote d'Ivoire a assuré sa place à la prochaine Coupe d'Afrique des Nations. 

En juin prochain, et pour la huitième fois d'affilée, la Cote d'Ivoire va participer à la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Les Eléphants ont conquis l'une des vingt-trois places mises en jeu en allant prendre le point qui leur manquait sur le terrain de la Guinée, ce dimanche lors de l'avant-dernière journée des qualifications. 

À Conakry, les Guinées ont été les premiers à scorer par le biais de Mohamed Yattara (11e), l'ancien joueur de l'OL. Mais, les Ivoiriens ont immédiatement réagi grâce à Jean-Michael Seri (21e). Ce dernier a ainsi démontré que les problèmes d'exta-sportifs qui le touchent actuellement n'avaient aucune incidence sur ses performances sur le terrain. 

La suite du match s'est écoulée sans but marqué. Les deux sélections n'avaient pas trop besoin de forcer puisque le résultat de parité faisait leurs affaires conjointement. Les grands perdants de cette poule sont le Centrafrique et le Rwanda, respectivement 3e et 4e, et qui n'ont pu se départager lors de leur opposition (2-2). Pour rappel, la Cote d'Ivoire est dirigé depuis un an par le coach local, Ibrahim Kamara. Âgé de 52 ans, ce dernier était connu pour son excellent travail avec les sélections de jeunes. La dernière fois que les Eléphants se sont présentés à une CAN avec un technicien local c'était en 2012, avec François Zahoui. Ils avaient alors atteint la finale du tournoi continental.

 

 

Auteur de neuf buts en championnat, l'ancien attaquant du Benfica intéresse plusieurs grosses écuries européennes selon Bild. 

Peu utilisé à Benfica, Luka Jovic s'éclate totalement en Allemagne. Auteur de neuf buts depuis le début de la saison avec l'Eintracht Francfort, l'attaquant de 20 ans fait des étincelles en Bundesliga avec notamment un quintuplé inscrit contre le Fortuna Dusseldorf. 

Celui qui est devenu international serbe en juin dernier, attire logiquement les curiosités et les regards des observateurs dans les grosses écuries européennes. D'après Bild, Liverpool et le Barça seraient sur ses rangs après ces trois mois très intéressants. En quête d'un neuf supplémentaire, les Blaugrana se pencheraient aussi sur Krzysztof Piątek, lui aussi auteur d'un très bon début de saison avec le Genoa en Italie. 

Pour les Reds, cet intérêt viendrait directement de Jürgen Klopp, toujours aussi attentif aux performances dans le championnat allemand. Pas convaincu par les rendements de Daniel Sturridge et et de Dominic Solanke comme alternatives à Roberto Martinez, l'ancien entraîneur de Dortmund garderait un oeil sur le joueur né en 1997. 

 

 

Arrivé cet été en provenance de l’AS Monaco, Fabinho a eu du mal à s’intégrer à l’équipe de Liverpool dirigée par Jürgen Klopp. On pensait même un instant que son transfert raté du côté du Paris Saint-Germain, un an auparavant, l’avait un petit peu bloqué. Mais, finalement, le Brésilien commence de plus en plus à s’immiscer dans le onze que compose l’entraîneur allemand des Reds. Toutefois, il est possible que cela ne suffise pas à convaincre le club liverpuldien de le conserver.

En effet, le Mirror explique ce dimanche que les Reds seraient tout à faite prêt à sacrifier le milieu de terrain brésilien. Mais il y aurait une explication très logique à cette volonté. Outre l’apport un peu faible, ce serait aussi pour tenter de recruter Christian Pulisic, l’Américain du Borussia Dortmund. Ainsi, afin de le recruter, les dirigeants anglais envisageraient de reprendre contact avec des clubs qui s’étaient montrés intéressés par Fabinho, l’AC Milan et la Juventus.

Car pour espérer recruter Pulisic, sous contrat jusqu’en 2020 avec le BvB et accessoirement meilleur joueurs des USA contre l’Angleterre (0-3), il faudra débourser la modique somme de 70 millions de livres, soit plus de 78 millions d’euros. Et c’est ainsi que Fabinho entre en jeu. L’Asémiste avait été arraché pour moins de 50 millions d’euros, mais constitue quand même une belle valeur marchande. Reste à savoir si cette double opération verra le jour cet hiver... ou plus tard !

 

 

Cinquième de Bundesliga à sept points du leader, le Borussia Dortmund, le Bayern Munich réalise des débuts difficiles. Invité dans l’émission Sportschau Club, l’ailier Arjen Robben (34 ans) a expliqué qu’il sera compliqué de chercher le titre cette saison. D’ailleurs, ce sujet n’est pas d’actualité dans le vestiaire du Rekordmeister : « nous ne sommes pas autorisés à parler de titres pour le moment, car nous ne sommes tout simplement pas assez bons. »

Le vice-champion du monde 2010 a ensuite tenu à défendre son entraîneur Niko Kovac : « il est très ambitieux et travaille dur, mais vous devez le dire très clairement, être entraîneur du Bayern Munich n’est pas facile. » En fin de contrat à la fin de la saison, Arjen Robben a expliqué qu’il ne songeait pas à prendre sa retraite si le Bayern Munich ne le prolonge pas : « si ça se termine avec le Bayern, cela ne veut pas dire que ma carrière est finie après cela. »